pecheur a la ligne

5 idées reçues sur la pêche 3


 

Les stéréotypes sur les pêcheurs ont la vie dure on a tous malheureusement eu droit une fois à une réflexion de ce style.

 

  • La pêche c’est pour les vieux

Même si de nombreux retraités s’adonnent à ce loisir, beaucoup de jeunes se mettent à la pêche, les réseaux sociaux ont permis de faire naître une nouvelle génération de pêcheurs passionnés et passionnants. Ils sont à l’affût de toutes les nouveautés, aiment porter les même fringues que pour aller au collège ou au lycée, photographient leurs prises et se filment en action de pêche pour mieux partager sur Facebook et autres forums. Un renouveau qui donnent un coup de jeune à notre loisir et voir des jeunes proche de la nature ne peut être que bénéfique à nos sociétés.

 

les jeunes et la peche

 

  • Il faut être en pleine nature pour pouvoir pêcher

Pêcher sur le bord d’un lac aux eaux translucides bordées d’une végétation luxuriante peut évidemment être un cadre idyllique mais la pêche dans des milieux moins sauvages est tout à fait possible et peut s’avérer aussi ludique. Le Streetfishing, littéralement « pêche de rue », est devenue une pêche à la mode chez les jeunes comme chez les quadras en quête d’émotions à la sortie du bureau. Pêcher aux pieds de la Tour Eiffel ou en pleine agglomération c’est possible, le poisson y est souvent abondant, et vous pourrez vous mesurer à de véritables poissons de sport. Aller à la pêche en bus, en métro, sortir une canne au coin de votre rue c’est possible, un moyen de redécouvrir les espaces urbanisés…

 

streetfishing

 

  • La pêche c’est pas un sport

L’image d’Épinal du pêcheur assis sur un tabouret a demi-somnolent en attente que son bouchon coule n’est plus d’actualité en 2016. Les techniques de pêche se sont diversifiées et « modernisées », importées des Etats-Unis, d’Australie ou du Japon, ces nouvelles techniques permettent de pêcher de façon active. Le pêcheur aux leurres ne cesse de se déplacer parcourant parfois plusieurs kilomètres sur une seule session. Si vous avez la chance de toucher un silure ou un thon mieux vaudra pour vous avoir une bonne condition physique car la bataille sera rude et longue…

 

combat peche

 

  • La pêche un loisir qui coûte cher

Pour pêcher en mer pas besoin de permis et  pour pêcher en eau douce il faut vous acquitter d’une carte de pêche annuelle qui avoisine les 70 euros pour un adulte, certains trouvent cela cher… Même si le coût n’est pas anodin, pouvoir pratiquer un loisir pour 70 euros par an ce n’est pas excessif, il suffit de comparer avec d’autres licences de sports ou autres loisirs pour se rendre compte que la pêche reste largement abordable. De plus, pour les jeunes de moins de 18 ans la carte de pêche coûte à peine 20 euros, pour la gente féminine compter une trentaine d’euros et il existe des cartes hebdomadaires ou journalières pour découvrir la pêche à moindre prix. Niveau matériel il est possible de commencer à pêcher avec un budget avoisinant les 200 euros voir moins…

peche argent

 

  • Pour aimer la pêche il faut aimer manger du poisson

Le temps où on allait au bord de l’eau pour tenter de ramener de quoi manger est loin derrière nous, même si on peut aimer manger quelques prises, nous n’avons heureusement plus besoin d’attraper du poisson pour ne pas mourir de faim. Aujourd’hui bon nombre de pêcheurs pêchent en No-Kill, c’est à dire qu’ils relâchent systématiquement leurs prises, se contentant de prendre du plaisir lors de la recherche, du combat et lors de la remise à l’eau du poisson. Une façon différente de voir la pêche.

catch and release

 

Vous voyez s’adonner à la pratique de la pêche n’est pas démodé bien au contraire, alors n’hésitez plus sortez vos cannes et vos leurres et allez pêcher, l’émotion est au rendez-vous.

Recherches utilisées pour trouver cet article : idées reçues sur la peche
  • hafid dit :

    Bonsoir,

    Je pêche essentiellement pour le plaisir et pour éviter de manger du poisson d’élevage je vais donc pour faire quelques poissons pour manger c’est tout et ça marche plutôt bien même si le poisson est rare.

    C’est du sport pour moi car pour me rendre aux calanques à Marseille ou à Cassis il faut marcher pas mal de temps avec un gros sac sur le dos donc c’est bien du sport.

    C’est vrai que c’est un peu cher surtout les appâts qui coûtent cher en plus des moulinets, cannes et le transport mais ça reste agréable surtout quand la partie de pêche est réussie.

    Merci

    • Le principal est de prendre du plaisir, de respecter les tailles et les périodes de reproduction, il est vrai que certains appâts coûtent cher mais vu que c’est notre passion mieux vaut parfois ne pas compter les efforts ni les dépenses.

      A bientôt

  • BERNES dit :

    Je vais à la pèche pour changer d’environnement et je privilégie la pèche où on se déplace le long de la rivière (brochets, sandres, ….) et plus particulièrement la pèche de la truite au toc. Les pieds dans l’eau, le bruit de l’eau me berce , et je peux profiter pleinement de la nature. Je n’ai pratiquement plus de contact avec la civilisation (téléphone, bruits divers, voitures, pollution, ….) et je suis très bien sans voir personne de la journée. Si j’ai la chance d’avoir quelques touches, c’est bien, si j’ai la chance de sortir quelques beaux spécimens, c’est mieux, et si je ne touche rien , ce n’est pas grave, j’aurais passé une excellente journée. Le petit point négatif, je n’aime pas trouver des détritus ou déchets laissés par d’autres pècheurs ou promeneurs, ou les pecheurs qui appatent à outance.
    Par contre, j’aurais un coup de gueule sur le changement énorme qu’on peut constater sur le potentiel de nos rivières avec un minimum de réactions de la part des pêcheurs. Il y a 30 ans, on n’hésitait pas à partir pour une partie de pèche à la sortie du travail pour traquer perches, sandres brochets, anguilles, … Aujourd’hui, les fédérations vantent les possibilités de capturer d’énormes silures dans n’importe quelle rivière , mais ça ne m’intéresse pas car c’est au dépens de toutes les aures espèces . Dommage, je suis obligé de faire plus de 100 km pour pouvoir pecher comme autrefois. Lié à ce changement, tous mes copains pécheurs d’autrefois ont tous rangé leurs cannes: dommage!!