defi peche

Défi pêche, la barre des 100 espèces atteinte !!!


Le défi pêche continue, la barre mythique des 100 espèces est atteinte, waouh !!!

Toujours un réel plaisir à cibler les espèces manquantes, à changer de techniques et de biotopes pour arriver à atteindre l’objectif fixé.

 

  • Blennie coiffée, poisson discret de petite taille que l’on trouve très près du bord dans les rochers même parfois à découvert sur les rochers battus par les vagues. A cibler en micro-rockfishing.

 

 

blennie coiffée

 

 

  • Sar commun, sparidé pouvant atteindre 45 cm et pourvu de fortes molaires, un beau combattant. La pêche à la pelote donne de bons résultats sur les différents sars.

 

sar

 

  • Sardine, son dos est vert-bleu, ses flancs argentés et son opercule est strié. Poisson pélagique qui se déplace en bancs.

 

 

  • Vieille commune, le plus grand labridé,  elle possède un corps massif et des lèvres charnues.

 

vieille commune

 

  • Lieu jaune, ce prédateur vorace a une croissance très rapide. Les plus gros peuvent dépasser le mètre.

 

lieu jaune peche

 

  • Joel, (Atherina boyeri) reconnaissable par son museau court et ses deux nageoires dorsales séparées.

 

joel Atherina boyeri

 

  • Mérou brun, poisson protégé et de ce fait de plus en plus présent sur nos côtes. On le rencontre fréquemment en rockfishing, une belle photo et vite le remettre à l’eau.

 

mérou brun

 

 

  • Blennie pilicorne, petit poisson avec des yeux hauts sur la tête et quatre tentacules à leur sommet.

 

blennie pilicorne

 

  • Thonine commune Euthynnus alletteratus, un pélagique taillé comme une torpille, sensations assurées !

 

thonine peche

 

  • Tassergal, joli prédateur aux dents acérées qui d’un coup de dent peut sectionner sa proie.

 

tassergal peche

 

Bravo ! La Team Objectif Pêche est heureux de compter dans son équipe un pêcheur du niveau d’Antonin, votre guide, toujours heureux de vous conseiller.

Se fixer un défi c’est accepter de sortir de sa zone de confort, apprendre à cibler son poisson et à s’adapter à son environnement. C’est aussi se donner les moyens et l’envie de progresser, essayez vous allez voir on se prend vite au jeu, un jeu qui vous fera progresser dans votre pratique et votre vision de la pêche.

Même si la barre est haute il y a encore de nombreuses espèces à faire que ce soit en mer ou en eau douce, donc bonne nouvelle le défi continue ! Et c’est avec un réel enthousiasme qu’Antonin tentera de cibler encore de nouvelles espèces pour le partager avec vous.

Si vous aussi vous vous êtes fixés des défis pêche, partagez avec nous vos idées de défi et vos résultats.

Recherches utilisées pour trouver cet article : Poisson Sar