ouverture de la truite

Ouverture de la truite : nos conseils 4


Tous les amateurs de pêche à la truite attendent ce jour avec impatience : l’ouverture de la truite. Voici nos conseils pour préparer au mieux votre ouverture.

Déterminez votre lieu de pêche

Préparer son ouverture de la truite c’est déjà connaitre les lieux où vous irez pêcher. N’oubliez pas que 6 mois sont passés, de l’eau a coulé et le lit de la rivière a pu être modifié par une crue. Le mieux est de faire un repérage méticuleux des spots qui pourront être peigner le jour J, une semaine avant parcourez vos ruisseaux ou rivières favoris pour redécouvrir les lieux, vous pourrez ainsi vous rendre compte du niveau de l’eau, de la force du courant et de la teinte des eaux, un coup d’œil aux prévisions  météo vous permettra d’anticiper les conditions de pêche et d’adapter au mieux votre technique.

A l’aide de vos lunettes polarisantes repérez tous les obstacles qui pourront servir de cache aux belles zébrées. Blocs de pierres, racines, branchages, chutes d’eau, seront des spots où il faudra insister le jour de l’ouverture afin de dénicher des truites le plus souvent apathiques à cette époque.

 

spot truite

 

Quelle technique employer

Si vous avez la chance de maîtriser différentes techniques pour pêcher la truite, toc, leurre, mouche, mort manié, le repérage vous permettra de choisir la plus efficace. Mais je vous déconseille de vous essayer à une nouvelle technique le jour de l’ouverture de la truite sous peine d’être vraiment déçue et de vous dire que cette technique ne vous réussit pas. Il y a tellement longtemps que vous attendez cet instant qu’il vous faut mettre toutes les chances de votre côté et vous contentez de pêcher avec la technique que vous maîtrisez le mieux afin qu’ouverture rime avec prises.

Pour le toc les conditions de pêche, eaux plutôt hautes, parfois chargées, le ver de terre sera l’appât numéro 1 à mettre sur votre hameçon, si les eaux sont basses la teigne sera à tester.

Si vous préférez tenter aux leurres pensez leurre souple, ce qui vous permettra de pêcher les endroits encombrés et d’insister sur ces spots d’ouverture.

Pour les amoureux de la mouche il vous faudra surement pêcher à courte distance avec une nymphe et profiter des rares éclosions en cette période.

Enfin la pêche au vairon manié a ces adeptes le jour de l’ouverture, il est vrai qu’il sera difficile pour une belle truite de résister à un vairon bien présenté qui passe sous son nez.

 

Truite, nos conseils pour l'ouverture

 

 

Préparez votre matériel

votre matériel de pêche devra être en parfait état le jour de l’ouverture de la truite, vérifiez l’état de vos cannes et moulinets, changez votre nylon et vos bas de ligne, mieux vaut démarrer la saison avec un nylon neuf et de bonne qualité. Les hameçons doivent être ultra-piquant, affûtez les si besoin. Pour ceux qui pêchent sur les parcours no-kill préparez une boite dans laquelle vous aurez disposé tous vos leurres ou nymphes aux ardillons écrasés, un gain de temps appréciable.

Votre matériel est prêt, pensez à vous, préparez vos vêtements en fonction du temps annoncé. Les coloris devront être neutres et les matières doivent vous permettent de rester au chaud et au sec afin de profiter au mieux de cette journée.

N’oubliez pas de vous munir de lunettes polarisantes afin de voir sans être vu, et si vous avez peur de perdre une belle prise ne laissez pas l’épuisette à la maison.

 

leurre truite volkien

L’ouverture de la truite seul ou accompagné ?

Le jour de l’ouverture de la tuite est un jour particulier pour beaucoup de pêcheurs, il y a ceux qui préfèrent pêcher seul afin d’être le plus discret possible, d’arpenter plus rapidement les spots, un moment pour se retrouver seul avec la nature. D’autres préfèrent partager cette journée unique avec leurs amis pêcheurs, histoire de se retrouver au bord de l’eau et de se remémorer les ouvertures passées et de préparer les futures parties de pêche. Si vous voulez transmettre votre passion, le jour de l’ouverture est un moment à ne pas manquer, souvenez vous de votre enfance et de ces instants partagés avec votre père ou grand-père.

Pour vivre de nouveaux moments de plaisir partagés, pensons à relâcher nos poissons.

 

no kill truite

 

Profitez pleinement de cette journée et faites nous part de vos résultats.

 

 

  • lemaire patrick dit :

    Encore et encore, merci.

  • PSK dit :

    Bel article Tout est dit.
    Je rajouterai juste de prévoir toujours un ou deux plans de secours pour le lieux de pêche.
    Car nous ne sommes pas l’abris de mauvaises surprises.
    Pêcheurs devant nous sur un ruisseaux.
    Montée des eaux pendant la nuit.
    Chute de neige et j’en passe.
    Combien de mes amis sont deja fais avoir comme cela.

    A+ PsK

    • Merci, tu as raison mieux vaut prévoir plusieurs spots à pêcher pour mieux s’adapter à toutes les conditions 😉