La pêche du brochet : apprendre, comprendre & réussir


la pêche du brochet (Esox lucius) est une pêche à fortes sensations. Le brochet est un poisson carnassier, c’est-à-dire qu’il se nourrit exclusivement d’autres poissons qu’ils soient petits ou gros. On peut donc le capturer par le biais de poissons vivants ou morts, mais également à l'aide de leurres.

Le brochet, un carnassier au comportement atypique


 le brochet est un véritable chasseur, les principaux atouts du brochet pour chasser ses proies sont : son camouflage dû à la couleur de sa robe ainsi que son habileté à faire des démarrages très rapide. Il va donc se servir de ses atouts pour rester le plus discret possible et bondir sur sa proie lorsque une occasion se présente. Ses terrains de chasse favoris sont les herbiers et les arbres immergés, en effet ces deux spots remarquables lui permettent de se camoufler au mieux. Il n’est par rare qu’un brochet soit entièrement caché dans les plantes aquatiques pour surprendre ses proies. Tout pêcheur qui cherche à capturer un brochet devra être capable d’identifier les zones propices à sa présence pour réussir sa session, il vous faudra acquérir le sens de l'eau pour multiplier les prises et espérer prendre un brochet métré, le rêve de tous les pêcheurs de brochet.

Une fois les herbiers repérés, il faudra les prospecter efficacement, l’objectif étant de passer au plus près de ces derniers en les touchant le moins possible pour éviter d’effrayer les brochets tapis au sein même de l'herbier et postés à l’affût. L’ utilisation du leurre dur vous permettra de réveiller efficacement les poissons mais il faudra connaître parfaitement la profondeur d’évolution de votre leurre. Si cela vous parait trop complexe, le leurre souple est une très bonne alternative puisque il vous permettra de pêcher exactement la profondeur que vous désirez en limitant les accrocs grâce à la position du ou des hameçons qui sont placés sur la partie dorsale du leurre. Il est possible d’utiliser le montage connu sous le nom de « texan » où l’hameçon est entièrement caché dans le leurre.

La pêche du brochet au leurre

pour capturer les brochets au leurre il va donc falloir lui faire croire que le leurre est un vrai poisson, tout simplement leurrer le poisson ! Pour cela il faudra bien choisir les couleurs, les différentes vibrations des leurres à utiliser ou les tailles de leurre qui correspondent à sa nourriture. Le leurre le plus utilisé dans l’histoire de la pêche du brochet reste la cuillère mais les nouvelles technologies de leurres nous permettent d’utiliser des leurres durs et souples qui émettent des vibrations toutes différentes. Ces vibrations vont déclencher chez le brochet des réactions territoriales, d’agressivités ou encore éveiller son appétit, ce qui le poussera à mordre sera ensuite la couleur et  la taille de la proie que l’on propose.

Notre façon de pêcher devra s’adapter en fonction de la saison puisque le brochet change ses habitudes de nourrissage selon la période de l’année à laquelle on le pêche. Une eau froide (hiver/printemps) le limitera dans ses mouvements et il se nourrira donc de plus grosses proies pour rentabiliser ses efforts. Inversement en été ou début d'automne,  il n’hésitera pas à se nourrir de petite proies mais en grande quantité pour faire des provisions pour la saison froide.

En action de pêche

restez toujours attentif à ce qu’il peut se passer sur le plan d’eau qui pourra vous donner de précieuses informations sur les zones et les techniques à adapter. Un banc de poisson fourrage qui passe devant vous vous donnera une idée de la taille et de la couleur des proies dont se nourrit le brochet sur son territoire.

Le brochet possède une mâchoire réputée pour son nombre de dents acérées, la manipulation de ce poisson devra être réalisée avec précautions. Munissez vous de pinces pour décrocher votre leurre, privilégiez les hameçons sans ardillons pour limiter le temps de décrochage et ainsi augmenter les chances de survie du poisson. Il est recommandé de ne pas utiliser de gants pour saisir le brochet qui pourraient réduire votre sensibilité et qui vont vous faire oublier les risques pour le poisson (surtout par les ouïes) et les dommages que peuvent causer une mauvaise saisie du poisson ce qui peut être fatal pour ce dernier. Pour toucher un jour le poisson de vos rêves pratiquez le no kill, vous multiplierez ainsi vos sensations lors de vos prochaines sessions de pêche.

Vous voilà prêts à traquer ce mythique carnassier qu'est le brochet, pour plus d'informations vous avez la possibilité de consulter nos différents articles consacrés à la pêche du brochet ainsi que de télécharger gratuitement notre bonus sur la pêche du brochet. Si vous avez des questions vous pouvez les poser dans les commentaires.Et si vous aussi vous voulez apprendre à mieux pêcher en eau douce, quelque soit la technique, vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire sur la liste d'attente de notre formation Le sens de l'eau qui vous aidera à devenir un meilleur pêcheur.

Recherches utilisées pour trouver cet article : https://bprofabjc acemlna com/lt php?s=37a62db5fad33eb15015a47b1f35687f&i=321A413A3A4756, https://bprofabjc acemlna com/lt php?s=c89b1305449b5a97ff692d46c2235f17&i=321A413A3A4756